Col de Montgenèvre

Le col de Montgenèvre culmine à 1850 mètres d’altitude. Situé dans la chaîne de montagnes des Alpes françaises, entre le massif des Cerces et le massif du Queyras, dans le département des Hautes Alpes en région Provence Alpes Côte d’Azur. Il tient son nom de sa proximité avec le village de Montgenèvre et se trouve au carrefour de la vallée de la Durance menant vers Arles et la Dora vers Turin.

Le col se trouve entièrement du côté français de la frontière franco-italienne et relit Briançon à Cesana Torinese. Il attire chaque année de nombreux visiteurs, cyclistes, randonneurs, automobilistes, motards, camping-caristes…

Le col de Montgenèvre à vélo

Le col de Montgenèvre a été franchi à 10 reprises par les coureurs du Tour de France depuis 1949. Parmi les coureurs ayant franchi le col en tête, on peut citer l’Italien Gino Bartali en 1949, l’Espagnol Julio Jiménez en 1966, le Français Richard Virenque en 1996 et 1999 ou encore le Français Sylvain Chavanel en 2011.

Vous pouvez réaliser l’ascension du col de Montgenèvre à vélo au départ de La Vachette, hameau appartenant à la commune de Val des Près. La distance à parcourir pour atteindre le sommet est de plus de 7 kilomètres avec un dénivelé de 494 mètres et une pente moyenne à 6,39 %, pouvant atteindre par endroit des maximums de 7,7 %.

Il est aussi possible de partir de Cesana Torinese en Italie. L’ascension par ce versant se fait en plus de 8 kilomètres avec 500 mètres de dénivelé et une pente moyenne à 6,02 % et des tronçons à des maximums de 9,4 %.

Le col de Montgenèvre est un haut lieu pour le cyclisme. Les circuits vélo sont nombreux. Descente du col de Montgenèvre, montée du col de Sestrières, les routes italiennes, Oulx, Bardonnechia, le col de l’Echelle, Val des Près… L’espace VTT grimpe aussi en haute montagne.

Histoire

Le col de Montgenèvre était à l’époque romaine une voie qui permettait de relier Plaisance à Nîmes. La route était le passage le plus commode pour rejoindre d’un côté le Piémont en Italie et de l’autre la vallée de la Durance en France. À Briançon, une autre voie se détache et rejoint Grenoble, par le col du Lautaret et la vallée de la Romanche et de la Vienne, et Lyon. La route se trouvait dans la continuité de la Via Domitia construite en Languedoc. Depuis les années 1990, ces itinéraires ont fait l’objet d’un projet de valorisation du patrimoine. Un tronçon français de la via Francigena, chemin de pèlerinage vers Rome, passe également par le col de Montgenèvre.

Au Moyen-âge, la route est utilisée pour la circulation et le commerce entre les régions. Elle est pavée ou dallée dans les villes, mais pas en dehors. Napoléon rendit carrossable la route de Montgenèvre. Un obélisque lui rend d’ailleurs hommage, réplique d’une borne militaire antique qui indique les distances et directions des villes les plus proches comme Suse, Turin, Briançon ou bien Marseille.

Au fil des années, Briançon s’est équipée de forts pour protéger la ville et la nouvelle frontière établie en 1713 au col de Montgenèvre.

Vous pourrez aujourd’hui apercevoir à Montgenèvre le chalet Saint Bernard, chalet historique et emblématique de la première station de ski française. Il fut autrefois le chalet du Club des Sports d’Hiver et accueillit des membres du club de ski de Briançon ainsi que des compétiteurs des JO de Chamonix en 1924. Par la suite, il vit également passer le Tour de France, la Coupe du Monde de ski alpin ainsi qu’un championnat de France de VTT. Il est désormais un hôtel-restaurant de renom.

Activités

En été, le col de Montgenèvre est un terrain de jeu pour les randonneurs. Différents sentiers serpentent dans la montagne. Vous pouvez, par exemple, partir de la station de ski de Montgenèvre pour rejoindre la Crête de Petit Collet puis le sentier du mont de la Plane. Ainsi, vous profiterez d’un panorama exceptionnel sur les sommets environnants, français et italiens. Il est également possible de se rendre jusqu’au refuge Mautino, près du lac italien sous le sol de Bousson.

Montgenèvre est aussi apprécié en hiver. Sa situation lui vaut un ensoleillement agréable et son altitude une neige en abondance, pour le plus grand plaisir des skieurs et autres snowboardeurs. La station de sports d’hiver, à 1860 mètres d’altitude, allie le charme et le caractère d’un village de montagne des Alpes du Sud dans un domaine skiable international, celui de la Voie Lactée. Les pistes s’enchaînent des deux versants de la frontière italienne pour profiter des activités : luge, ski, snow, etc.