Vaccarès Phare De La GacholleVaccarès Phare De La Gacholle
©Vaccarès Phare De La Gacholle |CDL

Cap sur les merveilles littorales de Provence

En Provence, on peut expérimenter tout un tas de choses. Ce territoire d’une richesse infinie regorge de lieux sauvages à explorer, et d’histoires qui ne demandent qu’à être contées. Les pépites de la côte provençale sont en partie protégées par le Conservatoire du littoral, un organisme chargé de la préservation du patrimoine, qui propose aux visiteurs de découvrir des sites exceptionnels et agréablement bien conservés. On y retrouve notamment le domaine de la Coudoulière à Saint-Mandrier et son site agricole, le domaine de Fabrégas et son site naturel à La Seyne-sur-Mer, Port d’Alon et Nartette à Saint-Cyr-sur-Mer, le Cap Canaille à La Ciotat, ou encore le site de la Poudrerie à Saint-Chamas et Miramas…  ! On peut aussi faire le choix de partir découvrir la Camargue, une région naturelle et sauvage, et apprécier ses réserves naturelles ainsi que son patrimoine conservé.

Le domaine de la Coudoulière à Saint-Mandrier et son site agricole naturel

Le domaine de la Coudoulière (ou de l’Ermitage) est situé au sud de la presqu’ile de Saint-Mandrier, au bord de la plage de la Coudoulière. Il s’agit d’un ancien domaine agricole. Ici, le paysage est ponctué d’oliviers centenaires, de grands espaces forestiers, et évoque pleinement la culture méditerranéenne dans les domaines ruraux du littoral varois. Cet espace hors du temps possède aussi une exploitation agricole de 6000 m2 où de nombreuses animations visent à sensibiliser les nouvelles générations à l’écologie, ainsi qu’au respect des espaces naturels protégés. Le domaine de l’Ermitage propose également 3 gîtes à la location à proximité du centre-ville, des commerces et de la plage. Des expositions temporaires sont proposées à l’étage d’une magnifique bâtisse du XIXe siècle.

Le programme des expositions et réservations de gîtes auprès de la commune de Saint-Mandrier (rubriques plages et tourisme)

Le domaine de Fabrégas à la Seyne-sur-Mer

Un site naturel de plus de 64 ha, en partie agricole, au pied du Cap Sicié

La Seyne-sur-Mer offre également un site naturel d’exception : le domaine de Fabrégas. Ce site forestier de 64 hectares, comprenant un vaste espace naturel, une partie agricole (maraîchage bio) ainsi qu’une ancienne bastide, est enserré dans l’urbanisation Seynoise. La nature se mêle ici avec les vestiges de petites constructions rurales, telles que des moulins en ruine, des puits, ou encore d’anciens lavoirs… Ces témoins d’une activité agricole ancienne font de ce lieu l’un des trésors du patrimoine naturel de la commune. Le domaine de Fabrégas abrite aussi une exploitation agricole, labellisée agriculture biologique, et dont les produits issus de la récolte sont vendus directement sur place. Ce mode d’agriculture se veut en parfaite adéquation avec les objectifs de préservation de la nature qui guident au quotidien la gestion du site, pour préserver les habitats naturels et valoriser les espèces qu’il abrite.

Découvrez la Seyne-sur-Mer

Le Cap Canaille entre La Ciotat et Cassis

Un véritable monument naturel par sa géologie, ses paysages, sa faune et sa flore

Partez à la découverte du Cap Canaille entre la Ciotat et Cassis, un endroit béni par Dame Nature et décrit par le roi Louis XIV comme « la plus belle falaise de son royaume ». Ce site unique, épate tant par la richesse de sa géologie que par celle de ses paysages, mais aussi par sa faune et sa flore. Classé en cœur du Parc National des Calanques, vous pourrez notamment y observer des oiseaux nicheurs tels que les grands-ducs et faucons pèlerins, mais aussi des animaux plus curieux comme la Tarente de Maurétanie et le gecko. Le Cap Canaille est aussi apprécié pour ses sentiers de randonnée sur la côte, d’où les visiteurs peuvent profiter d’un panorama dominant la mer depuis près 400 mètres de haut. Tout proche du Cap Canaille, trois autres sites tout autant remarquables sont à découvrir : le parc du Mugel, la calanque de Figuerolles et la chapelle Notre-Dame de la Garde.

La Poudrerie de Saint-Chamas-Miramas

Un lieu patrimonial exceptionnel.

Abandonné en 1974 par le ministère de la Défense après des siècles d’exploitation en tant qu’usine de fabrication de poudre à canons, le site de la Poudrerie est peu à peu redevenu un lieu pleinement occupé par la nature, lui offrant de ce fait une richesse biologique surprenante qui fait toute la singularité de cet endroit. Cette diversité naturelle se mêle aux constructions historiques, partiellement rénovées, qui composent le site, comme une chapelle, un lavoir, des moulins à poudre, ou encore l’étonnante tour de Safre, construite dans la falaise du même nom. Un étang, aménagé selon le style romantique, ponctue ce décor saisissant. Le site de la Poudrerie abrite aussi une cascade et une forêt humide offrant une diversité biologique exceptionnelle et une fraicheur bénéfique à ses visiteurs.

Découvrez le village de Saint-Chamas

Le site de la Palissade à Arles

Une maison de site et de nombreux sentiers ouverts au public pour partir à la découverte de la Camargue

Le site de la Palissade est sûrement l’un des plus sauvages de toute la Camargue. Ancien territoire de pêche et de chasse, il abrite aujourd’hui une biodiversité unique et fascinante sur ses 702 hectares sur la rive droite du Grand Rhône, tout proche de son embouchure. Cet endroit est un trésor pour les visiteurs qui peuvent opter pour une découverte du site à pied en utilisant les sentiers de randonnée, à cheval pour s’imprégner un peu plus de l’ambiance authentique de la Camargue, ou encore en kayak sur le Rhône en période estivale. Le domaine de la Palissade abrite aussi une ancienne bâtisse en brique, maison d’accueil du public, qui se fond dans le décor naturel du site.

Visiter la Camargue

Etangs et marais des Salins de Camargue, Arles, Les Saintes Maries

La découverte du site des Etangs et Salins de Camargue est une étape indispensable à tout passage dans la région. Ses paysages grandioses, formés par ses multiples étangs et marais émerveillent ses visiteurs. Il s’étend sur plus de 6500 ha et comprend pour partie des milieux aquatiques et terrestres dominés par l’eau douce le long de l’ancien bras du Rhône, et pour partie de vastes ensembles lagunaires et dunaires à proximité de la mer Méditerranée, en bordure du golfe de Beauduc. Les avancées successives des lignes de rivage ont construit sur ce site de vastes ensembles de cordons dunaires, qui ont peu à peu isolé une partie des étangs et des lagunes. Jusqu’à l’acquisition par le Conservatoire du littoral, ces espaces étaient soit voués à l’activité agro-pastorale (élevage de taureaux, de chevaux, riziculture) soit à l’activité salicole (production de sel de mer pour l’industrie chimique et le déneigement). Ce monument naturel de 6500 hectares donne lieu à des paysages naturels éloquents, ainsi qu’à une biodiversité aussi riche qu’intrigante. Les vestiges de l’ancien château de Tourvieille, au cœur du site, sont aussi à découvrir  : nouvellement restaurée, cette tour propose désormais un belvédère offrant un incroyable panorama sur l’immensité des paysages camarguais.
Ce monument naturel de 6500 hectares donne lieu à des paysages naturels éloquents, ainsi qu’à une biodiversité aussi riche qu’intrigante. Les vestiges de l’ancien château de Tourvieille, au cœur du site, sont aussi à découvrir  : nouvellement restaurée, cette tour propose désormais un belvédère offrant un incroyable panorama sur l’immensité des paysages camarguais.

Les plus belles plages des Saintes-Maries-de-la-Mer

Etang de Vaccarès, Les Saintes-Maries-de-la-Mer

Sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer, l’étang de Vaccarès, le plus étendu de toute la Camargue, est classé Réserve naturelle nationale. La biodiversité de ce site naturel protégé est saisissante, loin de toute activité humaine ou infrastructures urbaines. Ici, la nature conserve tous ses droits sur un immense territoire où de nombreuses espèces animales et végétales ont élu domicile, et notamment le flamant rose, véritable icône de la Camargue. La baignade, la pêche et toute fréquentation sur l’étang sont interdites, mais les routes qui longent l’étang permettent de l’admirer de près. Le phare de la Gacholle, constitue une halte pédagogique pour les cyclistes et promeneurs qui empruntent la Digue à la Mer.

Marais du Vigueirat, Arles, réserve naturelle nationale ouverte au public

Les Marais du Vigueirat s’étendent sur un site naturel et protégé de 1200 hectares, à la jonction de deux lieux tout à fait remarquables : le delta du Rhône et la plaine steppique de la Crau. Vous pourrez y observer plus de 2000 espèces animales et végétales, dont de nombreuses espèces d’oiseaux, ainsi que des élevages de taureaux et de chevaux de race Camargue. Pour découvrir les marais, vous pourrez opter au choix pour une balade à pied, une visite guidée en calèche, ou encore à dos de cheval. Plusieurs sentiers de randonnée thématiques vous permettront de découvrir la réserve naturelle et d’observer sa faune si particulière. Tout au long de l’année, les Marais du Vigueirat accueillent de nombreux événements culturels, artistiques et musicaux, comme le festival de la Camargue, la fête de la Nature, la journée des producteurs, ou encore le rendez-vous aux Jardins et les musiques en balade…

Découvrir la ville historique d’Arles  

Nos suggestions
Decouvrir
Découvrir
quefaire-paca-istock-8.jpg
Que faire ?
Sejourner Paca Istock 1
Séjourner