© Van Rijn.R
PRESSE - Actualité

LES ALPES DU SUD : 10 raisons de venir cet hiver

Dans les Alpes du Sud, on dit souvent que les hommes et les femmes ont le soleil au cœur. Sans doute le reflet du caractère ensoleillé des montagnards de cette région, pour qui la passion, le sens de l’accueil, du partage et de l’hospitalité ne sont pas de vains mots.

Découvrez 10 raisons de visiter ce territoire unique pendant la saison hivernale.

Publié le 13 octobre 2021

1. Le plus de soleil

Le soleil brille 300 jours par an dans les Alpes du Sud, qui comptent d’après Météo France 2 600 heures d’ensoleillement comme la côte méditerranéenne. Serre Chevalier a longtemps été surnommé la Riviera de la Neige avec pour slogan “Un ciel toujours bleu, de la poudreuse et du soleil provençal”. Et la confection de cadrans solaires fait partie du patrimoine artisanal du Queyras.

2. Le zéro pic de pollution

Ici, ni grands groupes industriels ni activités polluantes : les Alpes du Sud ne connaissent aucun pic de pollution et offrent au visiteur un air pur. Pour préserver cet écrin, les stations comptent parmi les plus innovantes d’Europe en matière de production d’énergies renouvelables et de consommation raisonnée et développent une offre touristique écoresponsable.

3. L'accueil attachant et authentique

Toutes les enquêtes de satisfaction le montrent : on revient heureux d’un séjour dans les Alpes du Sud. Pour le résumer en quelques mots : ici, ce n’est pas l’usine. Rencontres avec les producteurs, initiation à l’artisanat, découvertes d’activités inédites, ou simplement repas dans une auberge conviviale, l’authenticité des relations humaines est primordiale.

4. Les panoramas éblouissants

Les Alpes du Sud offrent de multiples occasions de contempler les sommets des Écrins, les pics du Mercantour, une échappée sur la Méditerranée scintillante à l’horizon…À tester au plus vite, les deux nouvelles terrasses de l’hiver 2020-2021 : le solarium du Grand-Puy en vallée de la Blanche, et aux Orres le nouveau restaurant d’altitude du Pic Vert à l’arrivée du télésiège.

5. Les stations abordables

Un exemple ? on skie sur les 30km de pistes de Roubion, à 1h de Nice, pour 18€/jour/adulte et 14€ par enfant. L’hébergement et la restauration sont également moins chers que dans les Alpes du Nord. Un exemple ? 50€ La Nuit aux Balcons du Grand-Puy entre le 3 janvier et le 5 février 2022, dans le décor grandiose de la chaîne de la Blanche. Enfin, les pass à bon prix : la carte privilège la Colmiane (25€) et le Passp’Orres offrant luge sur rail, accès illimité à la patinoire, au cinéma et aux remontées mécaniques piétonnes pour 3 jours.

6. Le mélèze, le bois roi

En automne, les grandes forêts de mélèzes d’Europe roussissent et font flamboyer les Alpes du Sud. Larix  decidua, matériau des premières planches de ski du Briançonnais, revêt les charpentes et barde les chalets de la région. Ses aiguilles possèdent des propriétés médicinales. Son parfum résiné fait sensation en cuisine, il aromatise sirops, desserts et bonbons ainsi que des liqueurs comme à la distillerie briançonnaise Mountain Spirit Fabrik. Le mélèze se développe sur des sols pauvres qu’il contribue à enrichir.

7. Le ciel étoilé

Ici, les nuits sont aussi belles que les jours. Depuis 2019 le territoire “Alpes Azur Mercantour” est reconnu comme “Réserve Internationale de ciel étoilé”. L’International Dark Sky Association qui attribue le label reconnait ainsi la qualité exceptionnelle du ciel nocturne et les actions menées pour réduire la pollution lumineuse. Plusieurs stations, comme Valberg ou les Orres, portent le label “Villes et Villages étoilés” attribué aux communes éclairant 34 % de moins que la moyenne.

8. Les villages d'alpinisme

Depuis décembre 2019, l’alpinisme est classé au Patrimoine immatériel de l’UNESCO. Les Écrins dans les Alpes du Sud sont la deuxième terre d’alpinisme en France après le Mont-Blanc. Cinq villages des Ecrins ont entamé les démarches pour devenir “Villages d’Alpinisme”. Ces localités tranquilles se consacrent au tourisme doux, ménagent l’univers montagnard et proposent une offre diverse et respectueuse en matière de sports de montagne.

9. L' ambiance festive

Fêter Noël dans la pure tradition provençale, s’amuser, et dévaler les pistes !

Mika ouvre la saison à Vars 1850m. Les Piolets d’Or à Briançon rappellent que la région est le berceau de l’alpinisme, Ice climbing Écrins à L’Argentière-la-Bessée fête l’escalade sur glace.

Orcières-Merlette 1850 accueille les épreuves féminines de vitesse de Coupe d’Europe de Ski Alpin, le Queyras la célèbre compétition de ski d’alpinisme le Grand Béal et Vars la Coupe du Monde de Ski de Vitesse. Isola 2000 et Serre Chevalier reçoivent l’E-Trophée Andros, rallycross sur glace 100% électrique.

10. Les expériences uniques

Ski Joëring, glisse tractée par un cheval lancé au trot sur 17 km de piste forestière. Vol en montgolfière dans le Champsaur au-dessus du bocage de haies et de canaux, unique en Europe. Randos à la lueur de la lune sur le grand site nordique de l’Ubaye.
Piste de ski cross Waouland, pour imiter la championne Alizée Baron.
Frissons garantis à bord de la SpeedLine 1870 m de longueur à 140 km/h !
Freeride avec les champions Maël Ollivier et Tonin Lecomte.
Grotte de neige-galerie aménagée pour y découvrir 30 sculptures de neige ou de glace cristal sur le thème du caribou.

Nos suggestions