Zoom sur l'Art contemporain

En Provence-Alpes-Côte-d’Azur, l’art contemporain est roi. De la Riviera à Arles, une poignée de musées et de fondations, parfois surprenants, sont dédiés aux œuvres des grands noms de l’art moderne et de l’art contemporain.

Rendez-vous avec Maeght et Picasso

Sur la Riviera

C’est l’histoire d’un touche-à-tout, d’un passionné. Marchand d’art fasciné par les grands artistes de son temps, André Maeght et sa femme Marguerite inaugurent en 1964 la Fondation Maeght  de Saint-Paul-de-Vence, près de Nice. Doté d’une architecture visionnaire, ce lieu abrite l’une des plus importantes collections d’œuvres d’art moderne et contemporain, dont des peintures de Georges Braque, Joan Miro et Marc Chagall. Bien que contemporain d’Aimé Maeght et établi sur la Côte d’Azur à l’époque de la création de la fondation, Picasso a mené sa propre barque : ses céramiques sont aujourd’hui visibles au Musée Picasso de Vallauris, ses dessins et peintures au Musée Picasso d’Antibes. Terminez par un saut au Mamac de Nice, à la découverte des œuvres d’Yves Klein et de Niki de Saint-Phalle.

Musée Picasso
Fondation Carmignac

Voyage à la Fondation Carmignac

De Porquerolles

Visiter la Fondation Carmignac, c’est partir en voyage. En voyage sur l’eau, puis au cœur d’une nature luxuriante, puisque la fondation est située sur l’île de Porquerolles, au large d’Hyères dans le Parc national de Port-Cros. « Comme dans tout mythe ou voyage initiatique, la traversée vers l’île est toujours un double mouvement, l’un physique, l’autre mental. Il s’agit de passer sur l’autre rive », explique très justement son directeur Charles Carmignac. C’est aussi un voyage à la découverte d’œuvres de virtuoses de l’art contemporain, dont Grüner Strich et Roy Lichtenstein. Un voyage intérieur enfin : la visite s’effectue pieds-nus, après avoir dégusté une boisson à base de plantes. De retour sur la terre ferme, visitez aussi la Villa Noailles d’Hyères, centre d’art de renommée internationale et l’un des premiers bâtiments de style moderne à avoir vu le jour en France.

La crème de l’art contemporain

À Marseille

À Marseille, l’art contemporain se découvre aussi bien au Mucem, carrefour artistique des civilisations méditerranéennes, qu’au Musée Cantini, où sont exposées des œuvres du XXe siècle produites entre 1900 et 1960. Parmi elles, des peintures rattachées au fauvisme (André Derain, Émile Othon…) et au cubisme (Raoul Dufy, Albert Gleizes…). Une partie des œuvres originellement exposées au Musée Cantini se trouve aujourd’hui au Musée d’Art contemporain de Marseille (Prononcez « MAC »). On y retrouve surtout des productions des Nouveaux Réalistes. Lors d’une déclaration commune publiée en 1960, ils revendiquent leur choix de travailler à partir de matériaux nouveaux (affiches, objets de la société de consommation, nouvelles matières…). Le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont l’objectif est de constituer des collections publiques et de soutenir la création, vient compléter le tableau.

"Refuge d'Art" d'Andy Goldsworthy

Le « Refuge d’art » d’Andy Goldsworthy

À Digne

Conçu par l’artiste britannique Andy Goldsworthy, le « Refuge d’art » est une exposition à ciel ouvert : Au départ du Musée Gassendi de Digne-les-Bains et tout autour de la ville, Goldsworthy a imaginé une randonnée de 150 kilomètres ponctuée d’œuvres inspirées par le patrimoine rural. Le parcours, qui s’effectue en 8 ou 10 jours, chemine à travers un décor naturel exceptionnel : la réserve géologique de Haute-Provence.

Vasarely, Giacometti et vignes arty

À Aix-en-Provence

Fascinant bâtiment imaginé par Victor Vasarely, le père de l’art optique, la Fondation Vasarély d’Aix-en-Provence, inaugurée en 1976, renaît progressivement de ses cendres. Après une période de crise qui a bien failli se solder par sa disparition, ce « centre architectonique » à la croisée de l’art, de l’architecture et de l’urbanisme, a fait son retour sur la scène artistique contemporaine. On y contemple le travail avant-gardiste de son fondateur, promoteur d’un art populaire et universel. Toujours à Aix, le Musée Granet abrite des œuvres de maîtres européens de l’art moderne du XXe siècle, dont Giacometti, Fernand Léger et Nicolas de Staël. Enfin, pour une expérience mêlant vin et art contemporain, direction le domaine Château La Coste, au Puy Sainte-Réparade.

Basquiat et arts graphiques

En Avignon

C’est à l’Hôtel de Caumont, siège de la Collection Lambert, que se trouve le centre névralgique de l’art contemporain en Avignon. Y sont exposées les pièces réunies par le galeriste parisien Yvon Lambert depuis les années soixante. Parmi elles, des œuvres signées Jean-Michel Basquiat, Pierre Bismuth, Barbara Kruger ou Shimabuku. Au sud d’Avignon, à Saint-Rémy-de-Provence, le Musée Estrine a lui aussi pris ses quartiers dans un hôtel particulier. Dédié aux arts graphiques du XXe et XXIe siècle, il est administré par une association bénévole : « Présence Van Gogh ». Celle-ci s’est donné pour mission de faire respecter le désir du peintre hollandais, établi à Saint-Rémy en 1888- 1889 : « que les peintres vivants ne soient plus si injustement méconnus »

Van Gogh et la Fondation Luma

À Arles

La Fondation Luma d’Arles est née de la volonté de la mécène et collectionneuse Maja Hoffmann de soutenir des projets artistiques audacieux liés à l’environnement, aux Droits de l’Homme et à la culture. Nouveauté en 2019 : l’ouverture de la tour vrillée conçue par l’architecte Franck Gehry et inspirée du coup de pinceau du plus célèbre amoureux d’Arles : Vincent Van Gogh. Les adeptes du maître hollandais pourront d’ailleurs admirer ses œuvres à la toute proche Fondation Vincent Van Gogh. Inaugurée en 2014, elle s’est aussi donnée pour vocation d’explorer l’impact de l’œuvre du peintre sur la création actuelle.