vieuxport-marseille-CChillio

Le Musée Cantini à Marseille

Le musée Cantini de Marseille se focalise sur la période dite « moderne », en présentant des œuvres qui s’étendent sur toute la première partie du 20e siècle, des années 1900 aux années 1980. Les amateurs d’art pourront y découvrir des œuvres majeures du pointillisme, du fauvisme, du cubisme, de l’art abstrait, du dadaïsme, de l’Art déco ou du purisme, mais aussi du surréalisme. Le musée Cantini possède l’une des collections les plus riches de France sur cette période. Les tableaux côtoient aussi des sculptures, un fonds de dessins et de photographies remarquables à bien des égards.

Jules Cantini, bienfaiteur et mécène

Le musée Cantini est installé dans un ancien hôtel particulier, érigé en 1694 par la Compagnie du Cap Nègre, une société qui commerçait essentiellement avec l’Afrique. Il changea plusieurs fois de propriétaires avant d’être acquis par Jules Cantini. Ce riche marbrier, mécène et bienfaiteur, en fit don en 1916 à la ville pour qu’il abrite un musée qui porte aujourd’hui encore son nom. Par l’élégance et le raffinement de son architecture, il offre aux chefs-d’œuvre du 20e siècle un véritable écrin.

Marseille doit beaucoup à Jules Cantini. Il offre en 1906 la fontaine de la place Castellane, que l’on peut toujours admirer sur la place éponyme. À sa mort en 1916, il lègue à la ville et aux hôpitaux de Marseille une trentaine d’immeubles, dont l’hôtel particulier qui abrite aujourd’hui le musée.

Du fauvisme au cubisme

Le musée Cantini propose différentes séquences autour des plus grands noms du fauvisme. Les collections recèlent des chefs-d’œuvre comme Académie d’homme d’Henri Matisse, La pinède à Cassis d’André Derain, Paysage bleu, Portrait d’Eva Blum et Lola à l’ombrelle jaune de Charles Camoin, et d’autres peintures tout aussi remarquables d’artistes comme Emile Othon Friesz ou Alfred Lombard.

Le cubisme est aussi à l’honneur, avec une mise en valeur de quelques-unes des premières expérimentations en la matière. Raoul Dufy est représenté par plusieurs œuvres : La Terrasse à l’Estaque, Usine à l’Estaque, Paysage de l’Estaque, trois tableaux peints en 1908, offrent un regard fort sur cet ancien village de pêcheurs devenu aujourd’hui un pittoresque quartier de Marseille. Albert Gleizes est aussi présent au musée Cantini, à travers notamment l’Écolier, un tableau peint en 1924.

Les courants puristes ou post-cubistes font aussi partie des collections du musée, avec des œuvres d’Amédée Ozenfant, Fernand Léger, de Le Corbusier, de Jenny-Laure Garcin ou encore de Jacques Villon. Les visiteurs peuvent par exemple découvrir Les Hommes et la machine, tableau de 1932 de Jenny-Laure Garcin, ou Nature morte au couteau de Fernand Léger.

De nombreuses œuvres témoignent de la fascination de ces artistes pour les paysages de la Provence et de la Côte d’Azur. La lumière de notre Région Sud, si vive, sublime ls couleurs et inspire les plus grands.

À la rencontre du surréalisme

Les grands noms de ce courant artistique sont passés par Marseille entre 1940 et 1941 pour fuir la barbarie, sur la route d’un exil forcé vers les États-Unis. Le lien entre Marseille et le surréalisme, s’il s’est tissé lors d’une période sombre, n’en demeure pas moins fort.

Le musée Cantini accueille ainsi, dans ses collections, des œuvres de Joan Miró. Les visiteurs peuvent contempler Monument aux oiseaux, une œuvre de Marx Ernst, ou bien encore Antille,et Le Terrier, deux œuvres d’André Masson peintes durant et juste après la Seconde Guerre mondiale. Vous admirerez aussi, durant votre visite, Les Têtes, une peinture de Jacques Hérold datant de 1939, Contra vosotros asesinos de palomas de Roberto Matta, ou encore une vingtaine de tableaux de Victor Brauner, dont L’Emblème de l’emblémateur réalisé en 1964.

Un panorama de l’art au XXe siècle

Le musée Cantini à Marseille possède aussi différentes œuvres du groupe japonais Gutaï, actif entre 1955 et 1960 et proche du mouvement informel français grâce à l’action du critique Michel Tapié.

Les années qui suivent sont aussi présentes à travers des œuvres qui ont marqué l’expérience « matérialiste » de nombreux artistes. Jean Dubuffet est présenté aux visiteurs à travers Vénus du trottoir et Brouette en surplomb I. Vous pourrez aussi découvrir le travail d’autres peintres réputés comme Jean-Paul Riopelle, Antoni Tàpies ou encore Antonio Saura, et voyager avec les paysages abstraits, aux formats amples, de grands noms comme Hans Hartung, Mario Prassinos, Olivier Debré, Pierre Tal-Coat ou encore Raoul Ubac.

D’autres artistes majeurs du XXe siècle sont aussi évoqués. Le musée possède aussi des dessins de Pablo Picasso, le Portrait de Diego d’Alberto Giacometti, ou encore Autoportrait de Francis Bacon.

Expositions et événements

Des expositions viennent régulièrement renouveler l’intérêt des visiteurs, à la rencontre d’un courant ou d’un artiste. De novembre 2019 à mars 2020, l’exposition Man Ray et la Mode s’intéresse au travail de l’artiste sur la photographie de mode. Elle interroge le visiteur sur les relations qui existent entre une production artistique qui se suffit à elle-même, et des productions soumises à une commande commerciale.

D’autres expositions se sont intéressés à des courants précurseurs, comme De la scène au tableau, qui s’est interrogée entre 2009 et 2010 autour de l’influence du théâtre sur la peinture, en présentant au public des artistes comme Delacroix, Degas, Gustave Moreau ou encore Toulouse-Lautrec.

La culture accessible aux enfants

Le label Famille Plus témoigne des engagements pris par le musée Cantini pour faciliter l’accueil des familles et des enfants. Le petit salon propose un espace découverte pour les enfants autour de la collection permanente. Ce lieu est accessible librement du mardi au dimanche, de 10h00 à 12h00, pour les enfants accompagnés d’un adulte.

Informations pratiques

  • Temps de visite : 1 à 2 heures minimum
  • Jours d’ouverture : ouvert six jours par semaine (fermeture le lundi, à l’exception des lundis de Pâques de Pentecôte). Fermé le 1er janvier, le 1er mai, le 1er et le 11 novembre, les 25 et 26 décembre
  • Horaires : 9h à 18h du mardi au dimanche
  • Adresse : 19 rue Grignan, 13006 Marseille
  • Accès : le musée est situé à 500 mètres du Vieux-Port, à proximité du métro (station Estrangin – ligne M1).
  • Accessibilité : accessible aux personnes à mobilité réduite
  • Site Internet: http://culture.marseille.fr/