Massif Esterel VarMassif Esterel Var
©Massif Esterel Var|Getty Images/iStockphoto
Itinéraire en train

En train dans le massif de l'Estérel

De Saint-Raphaël à Mandelieu-la-Napoule

Voyager en train de Saint-Raphaël à Mandelieu-la-Napoule, c’est vivre une immersion au cœur du massif de l’Estérel, dans une ambiance entre mer et montagne sublimée par l’intensité et le contraste des couleurs naturelles du paysage.

 

ItinéraireDurée1 jour et plus

Villes visitées
Saint-Raphaël Valescure
Le Dramont
Anthéor-Cap-Roux
Le Trayas
Mandelieu-la-Napoule

Etape 1Saint-Raphaël Valescure

Au pied du massif de l’Estérel, une première étape incontournable s’impose à Saint-Raphaël. Sa ville comme son littoral regorgent de lieux culturels et naturels à découvrir. Depuis la gare, vous pourrez atteindre en quelques enjambées la vieille ville et ses petites ruelles ombragées, souvenir d’une époque lointaine où Saint-Raphaël n’était qu’une petite ville de pêcheurs. Ici, laissez-vous guider par les couleurs et les odeurs du marché aux fleurs et aux légumes. Sans vous en rendre compte, vos pas vous auront peut-être mené jusqu’au musée archéologique de Saint-Raphaël ou bien jusqu’à l’église romane San Rafeu, datant du XIIIe siècle. Si vous aimez marcher, montez les 129 marches de la tour de l’église et découvrez à son sommet une magnifique vue panoramique sur Saint-Raphaël et ses alentours, du massif de l’Estérel au rocher de Roquebrune en passant par la pointe de Saint-Tropez. Vous pouvez même apercevoir votre prochaine visite : la Basilique de Notre-Dame de la Victoire, reconnaissable à ses dômes byzantins, qui se trouve à proximité du Vieux-Port. Vous pourrez ensuite retrouver une atmosphère plus farniente en allant glisser vos pieds dans le sable fin de l’une des plus grandes plages de Saint-Raphaël, la plage du Veillat. Mais, si vous préférez l’ambiance plus intimiste des criques, poursuivez l’aventure jusqu’aux calanques de Santa Lucia et du Fournas, reliées par le sentier du littoral, un peu plus difficiles d’accès, mais moins fréquentées.

Etape 2Le Dramont

Après 25 petites minutes de trajet, pendant lesquelles vous aurez l’occasion d’admirer la vue imprenable sur l’horizon turquoise de la Méditerranée, prenez le temps de vous arrêter au Dramont. Tout de suite à la sortie de la gare, se trouve la plage du Débarquement, où plus de 20 000 soldats américains débarquèrent le 15 août 1944. Depuis la plage, vous pouvez apercevoir l’Île d’Or et sa tour singulière construite en pierre rouge de l’Estérel, qui inspira Hergé, père de Tintin, pour son album l’Île Noire. Empruntez ensuite le sentier du littoral pour rejoindre le Cap Dramont, un espace naturel protégé qui fait partie de la forêt domaniale de l’Estérel. Pour les grimpeurs, plusieurs sites d’escalade référencés sont accessibles depuis le sentier du littoral. En suivant le sentier, entre eau turquoise et roches rouges, on rejoint le sommet du cap où se trouve le Sémaphore, mais surtout une vue à couper le souffle. En continuant la randonnée, on peut ensuite redescendre jusqu’à la mer, pour arriver sur la plage de Camp Long, qui fait partie de l’une des plus belles plages du littoral.

Etape 3Anthéor-Cap-Roux

À seulement 6 minutes de train, se trouve la gare d’Anthéor-Cap-Roux, située juste avant le grand viaduc d’Anthéor, achevé en 1962. Cet ouvrage monumental fut construit pour permettre de franchir le vallon dans lequel se trouve la petite ville d’Anthéor et relier la traversée du massif de l’Estérel. Surplombant la plage d’Anthéor, qui fut aussi témoin du débarquement des Américains, on peut admirer le viaduc dans toute sa hauteur, les pieds dans l’eau. Autour, on retrouve les petites maisons et grandes villas accrochées à la colline, un paysage typique d’Anthéor, qui inspira beaucoup les peintres de la fin du XIXe, lui valant le surnom de « nid d’artistes ». Si vous aimez le canoë-kayak, embarquez depuis la plage d’Anthéor pour naviguer d’un côté vers l’île des Vieilles et son relief de roches rouges, ou de l’autre vers la calanque de Saint-Barthélemy et la réserve du Cap Roux. Et si vous n’aimez pas ramer, la petite crique de l’île des Vieilles est accessible depuis la route.

Etape 4Le Trayas

On remonte à bord du train pour passer cette fois-ci sur le viaduc d’Anthéor et entamer la partie du trajet la plus sauvage. Ici, les rails du train suivent presque parfaitement la ligne du littoral, au fil de la Corniche d’Or, ouverte en 1903 pour relier Saint-Raphaël à Cannes. Elle suit la voie empruntée par les Romains il y a plus de 2000 ans, alors connue sous le nom de Via Aurelia. On s’arrête 5 minutes plus loin, en gare du Trayas. Juste sous la gare, à 5 minutes à pied, se trouve déjà la calanque de Maupas, intimiste, où la roche rouge du massif d’Estérel vient plonger ses pieds dans l’eau. En repassant par la gare, on emprunte la rue Georges Hechter sur 650 mètres pour atteindre le petit Belvédère du Trayas qui offre une très jolie vue. Vous pouvez redescendre à la calanque d’Abel Ballif, qui se situe juste en dessous, ou bien décider d’arpenter les ruelles escarpées du Trayas qui vous mèneront de plus en plus haut, jusqu’à des points de vue imprenables sur la mer. En redescendant, vous pouvez terminer votre balade sur la belle plage de la calanque Notre-Dame. Pour les grands randonneurs, il existe aussi des chemins de randonnée qui mènent au Pic de l’Ours (comptez 1h20) ou jusqu’au Pic d’Aurelle (comptez 1h), pour une véritable immersion dans l’ambiance rouge et sauvage de l’Estérel.

Etape 5Mandelieu-la-Napoule

À 6 minutes de trajet depuis Le Trayas, la dernière étape de notre itinéraire se fait à Mandelieu-la-Napoule. En arrivant, on est accueilli par le capitaine Némo et tout l’univers de Vingt mille lieues sous les mers, en traversant le passage de la gare entièrement décoré selon le roman de Jules Verne. À Mandelieu, on trouve de nombreux commerces et restaurants dans le centre-ville, tout en gardant un accès très facile à la nature. À 3 minutes à pied se trouvent déjà deux plages, celle de la Raguette et celle du Château. Comme son nom l’indique, la plage du Château se situe au pied du Château de la Napoule, forteresse détruite et reconstruite plusieurs fois, dont on peut visiter la collection d’art et les jardins. Puis, si vous avez envie de prendre le large, embarquez à bord d’une navette pour atteindre l’île Sainte-Marguerite, qui fait partie de l’archipel des îles de Lérins, un magnifique espace naturel protégé. Entre terre et mer, explorez les berges verdoyantes et les eaux calmes de la Siagne, pour une randonnée facile ou pour un tour en bateau électrique. Si vous préférez prendre de la hauteur, optez plutôt pour une randonnée pédestre ou à VTT dans l’Estérel. Depuis Mandelieu-la-Napoule, vous pourrez monter facilement au Mont Turney pour avoir un premier point de vue, puis continuer jusqu’à atteindre le Mont Saint-Martin, en marchant environ 1h40. Pour les plus sportifs, il est possible de poursuivre la randonnée jusqu’au Col de la Cadière, ou même jusqu’au Col de Notre-Dame, voire jusqu’au Pic de l’Ours ! L’occasion d’admirer toute l’envergure du massif de l’Estérel et de repérer les lieux par lesquels vous êtes passés au cours de votre joli circuit en train.

Fermer