Assiette Gastronomie Dolcefregate Saint Cyr Var ThonnoratAssiette Gastronomie Dolcefregate Saint Cyr Var Thonnorat
©Assiette Gastronomie Dolcefregate Saint Cyr Var Thonnorat|Honnorat.T

Les tops chefs du Sud

Chaque année, à l’occasion de l’émission la plus gourmande des programmes télévisés, aka Top Chef, les plus grandes stars de la gastronomie française se retrouvent pour coacher, défier et révéler les chefs qui feront l’excellence de la cuisine de demain. Focus sur ces génies des fourneaux qui régalent le Sud !

Les chefs de brigade

Qui dit Top Chef, dit brigade. À chaque édition, les candidats de l’émission sont répartis en équipes et sont coachés par des chefs de brigade, qui sont tous de grands noms de la gastronomie. Parmi eux, on retrouve deux stars dont les étoiles font briller la cuisine française en Provence : Hélène Darroze et Glenn Viel. Nommée « meilleure femme chef du monde » en 2015, triplement étoilée à Londres, doublement étoilée à Paris, Hélène Darroze a choisi le Sud en 2021 pour ouvrir son restaurant, lui aussi étoilé, au sein de l’hôtel Villa La Coste situé au Puy-Sainte-Réparade. Au menu, une cuisine pleine de sincérité qui puise son inspiration dans les jardins de La Coste et de ses alentours et qui met les produits locaux à l’honneur. Déjà connue et reconnue pour ses restaurants, elle s’est aussi distinguée à Top Chef en tant que cheffe de brigade : 3 ans de suite, c’est son candidat qui a remporté le concours ! Quant à Glenn Viel, c’est aux Baux-de-Provence que le chef a élu domicile. Avec ses trois étoiles bien accrochées, il orchestre les cuisines de l’Oustau de Baumanière avec créativité, inventivité et authenticité. Au cœur de ce havre de paix niché entre les roches calcaires typiques des Baux-de-Provence, le chef a fait installer un potager bio, un verger, des ruches et même des séchoirs en bois pour ses tomates. Il lutte au quotidien contre le gaspillage alimentaire et son approche écologique et locale a été récompensée par une étoile verte Michelin, qui distingue les chefs engagés pour une cuisine écoresponsable.

Des invités de marque

En plus des chefs de brigade, l’émission fait défiler plusieurs références du monde de la gastronomie. Invités pour mettre les candidats à rude épreuve, de grands chefs se transforment en jurys exigeants le temps d’un épisode. Parmi ceux que Top Chef invite régulièrement, on retrouve trois monuments de la gastronomie dont les restaurants sont installés dans le Sud : Pierre Gagnaire, Alexandre Mazzia et Mauro Colagreco. Le premier, parfois surnommé « l’iconoclaste », est un habitué de l’émission et vient challenger les candidats avec des épreuves difficiles. Amoureux de la matière première et grand amateur de peinture et de musique, Pierre Gagnaire crée une cuisine qui met toujours le produit à l’honneur, à travers des compositions esthétiques et des menus qui ont le sens du rythme. En 2019, il a été désigné par le Gault & Millau comme l’une des 10 Toques d’Or, le plaçant au rang de grand sage intouchable de la gastronomie française. Pour son restaurant Âma Terra, le chef étoilé a choisi la Villa Saint-Ange, à Aix-en-Provence, où il propose une cuisine qui s’inspire des produits qu’offrent la terre et la mer de Provence. À quelques kilomètres, en plein cœur de Marseille, on retrouve un autre habitué du plateau de M6 : Alexandre Mazzia. Triplement étoilé, le chef a ouvert son restaurant l’AM en 2021, dans le 8ᵉ arrondissement de Marseille. Nommé « cuisinier de l’année » en 2018, il propose une cuisine sensorielle, où l’on retrouve l’inspiration de son enfance au Congo. Véritable chef-artiste, il joue avec les saveurs pour transcender les codes de la gastronomie. Sortons du centre-ville pour rejoindre la Côte d’Azur et plus précisément Menton. Ici, on retrouve le Mirazur, élu meilleur restaurant du monde en 2019 et décoré des trois étoiles Michelin et de l’étoile verte de la gastronomie durable. Aux commandes, l’incontournable Mauro Colagreco, qui se distingue par sa grande sensibilité écologique et biodynamique, que l’on retrouve à travers sa cuisine libre, créative et locale. Lors de la saison 12 de Top Chef, il a même demandé aux candidats d’imaginer une assiette engagée pour la défense de l’environnement.

Trois finalistes Top Chef

Si à la fin de chaque saison l’émission est bien obligée de désigner un gagnant, elle est aussi l’occasion pour les autres candidats de se faire un nom. Plus un candidat reste longtemps en lice, plus il va pouvoir exprimer son talent et développer sa notoriété. C’est pourquoi les finalistes Top Chef non gagnants, sont presque tout aussi reconnus que les gagnants de chaque saison. Or, le Sud a justement été choisi par plusieurs de ces jeunes talents pour ouvrir leurs restaurants. À commencer par Fanny Rey, finaliste de la saison 2 de Top Chef et première femme à remporter le concours des Jeunes Étoiles de Mougins. En 2017, elle est élue « femme chef de l’année » et reçoit une étoile, qu’elle a toujours, pour son restaurant l’Auberge de Saint-Rémy, situé à Saint-Rémy-de-Provence. Elle y propose une cuisine savoureuse qui travaille les produits des Alpilles et des marchés de Provence. À Martigues, on retrouve le finaliste de la saison 4, Fabien Morreale. Aujourd’hui, ce Martégal d’origine possède 3 restaurants : le Garage, qui propose une cuisine gastronomique créative, le Gusto Caffe, un bistrot italien type trattoria, et le Gaillard, pour les amateurs de burgers. La saison 7 de Top Chef a, elle aussi, été marquée par une finaliste de talent désormais installée dans le Sud : Coline Faulquier. Après avoir été reconnue « Jeune Talent » par le Gault & Millau elle a ouvert son restaurant, le Signature, au cœur du 8ᵉ arrondissement de Marseille, où elle propose une cuisine gourmande, ensoleillée, généreuse et précise. En 2021, le Guide Michelin lui décerne non seulement une étoile, mais la récompense également du « Young Chef Award ». Bientôt la 2ᵉ étoile ?

Trois anciens candidats qui ont marqué l’émission

Au-delà des finalistes, d’autres candidats ont su faire de Top Chef leur tremplin. Lors de la saison 2, Ludovic Turac se distingue au fil des épreuves et sera même invité par l’émission pour la saison 4. Après Top Chef, ce Marseillais pur jus reprend la direction du restaurant Une Table au Sud, situé sur le Vieux-Port. Plus jeune chef étoilé de France, son menu aime faire des clins d’œil aux spécialités locales comme l’aïoli ou la bouillabaisse. En 2013, il embauche une certaine Fanny Aimerito, qui travaille pendant 7 ans avec lui jusqu’à devenir, à son tour, candidate Top Chef ! Si son passage au sein de l’émission s’avère rapide, ce n’est pas pour autant que son aventure culinaire prend fin. Au contraire. Dans la foulée, la jeune cheffe ouvre son propre restaurant nommé Favouille, à Éguilles. Attachée aux produits locaux et aux saveurs authentiques, sa cuisine favorise les circuits courts et la saisonnalité. Enfin, c’est un Varois qui aura marqué la saison 13 de Top Chef, en 2022. Déjà nommé Meilleur Apprenti de France en 2020, Pascal Barandoni remporte Objectif Top Chef et fait un parcours remarquable à Top Chef, au sein de la brigade de Philippe Etchebest. Aujourd’hui, il met son talent et son amour des produits du terroir au service du restaurant Le Mas du Lingousto, à Cuers.

À découvrir

Fermer