La BrigueVue du village de La Brigue
©La Brigue Acelindano|Celindano.A
Itinéraire en train

Le train des Merveilles, un trajet entre Méditerranée et Mercantour

Nice-Tende

Entre Nice et Tende, le train des Merveilles chemine par les vallées verdoyantes du Paillon, de la Bévéra et de la Roya. Un voyage de 70 km à travers des paysages préservés, ponctué de tunnels, viaducs et jolies bulles de déconnexion dans des villages perchés des Alpes. Attention, effet wahou assuré !

 

ItinéraireDurée1 jour et plus

Villes visitées
Sospel
Breil-sur-Roya
Saorge
La Brigue
Tende

Etape 1Sospel

Le train des Merveilles quitte la gare de Nice, la capitale de la Côte d’Azur, et entame doucement son ascension vers les cimes alpines. Par la fenêtre, le paysage arboré, où dominent pins et châtaigniers, défile pendant une heure. Mais elle semble n’avoir duré qu’un instant. Avec ses murs rouge clair, la petite gare de Sospel plonge immédiatement le visiteur dans l’ambiance du village. Bleues, vertes, jaunes, orangées… Ici, les façades aux teintes pastels font souffler un petit vent d’Italie. En arrière-plan, la couronne de massifs alpins se découpe dans un ciel bleu sans nuage. On commence par une balade dans les ruelles, à moins de 10 minutes à pied de la gare, avant de gagner les berges de la Bévéra. Le Pont-Vieux qui la surplombe témoigne du passage d’une ancienne route du sel. Quelques minutes de marche plus loin, on pousse les portes de la cathédrale Saint-Michel pour apprécier son architecture baroque. Pour les plus motivés, direction l’un des trois forts de Sospel, érigés sur la ligne Maginot alpine : le fort du Barbonnet, le fort de l’Agaisen et le fort Saint Roch (Comptez au moins 3h de marche).

Etape 2Breil-sur-Roya

Retour dans le train des Merveilles, pour seulement 10 petites minutes. Voilà déjà Breil-sur-Roya, village chargé d’histoire, sur la route séculaire qui relie le pays niçois à la plaine italienne du Pô. Pour mieux comprendre l’histoire de la ligne SNCF Nice-Tende, inaugurée en 1928 et détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, direction l’Écomusée du Haut Pays et des transports. Situé à 5 minutes de marche de la gare, il abrite aussi d’anciennes locomotives. On revient ensuite sur ses pas pour flâner dans le centre historique. De part et d’autre de la Roya bordée de platanes et du lac aux cygnes, des maisons de pierre aux porches voûtés. La randonnée jusqu’à la tour de la Cruella, (boucle de 4 km accessible à tous au départ de la mairie) offre une belle vue sur le village. Aux beaux jours, Breil-sur-Roya est un spot convoité de sports d’eau vive : canoë, kayak, rafting, canyoning. On se laisse tenter !

Etape 3Saorge

Depuis la gare de Fontan-Saorge, on marche 20 minutes pour atteindre Saorge, classé parmi les « plus beaux villages de France ». Le jeu en vaut largement la chandelle : véritable balcon sur les gorges de la Roya, il est comme cramponné à la paroi rocheuse. Au détour de ses ruelles en escalier, Saorge abrite quelques secrets bien gardés, dont un sublime couvent franciscain, dont la construction a débuté en 1639 en surplomb du village. Composé de l’église baroque Notre-Dame-des-Miracles, avec sa façade rose et orangée, d’un cloître et d’un jardin en terrasses ouvert sur les montagnes, il est un écrin propice à la contemplation. De nombreux chemins de randonnée, à explorer à pied ou à VTT, sillonnent Saorge et ses alentours. L’un d’entre eux conduit au Bain du Sémite, une piscine naturelle arborée idéale pour se rafraîchir après l’effort.

Etape 4La Brigue

Le train des Merveilles poursuit son ascension alpine et roule désormais vers La Brigue, aux portes du Parc national du Mercantour. Depuis la gare, on rejoint le centre-ville en 10 minutes. Les ruelles pavées côtoient les passages voûtés le long de la Lévansa. On commence par admirer les édifices classés aux monuments historiques : l’église collégiale Saint-Martin, aux voutes colorées ; les vestiges du château des Lascaris, ancienne demeure fortifiée seigneuriale du XIVe siècle ; la chapelle Saint Michel, d’influence baroque piémontais. Les plus courageux poussent la balade jusqu’à la chapelle Notre-Dame-des-Fontaines, située en pleine nature à l’écart du village. L’heure de marche est largement récompensée à la vue des fresques colorées de celle que l’on surnomme la « chapelle Sixtine des Alpes-Maritimes ».

Où manger, dormir et que faire à La Brigue ?

 

Etape 5Tende

Vous voilà en route vers la dernière étape – sans doute la plus dépaysante – de ce circuit à bord du train des Merveilles : Tende, village perché à 800 mètres d’altitude, aux confins des vallées de la Roya et des Merveilles. Lieu hors du temps, témoin d’une ère très lointaine, la vallée des Merveilles regroupe plusieurs sites de gravures rupestres parmi les plus importants d’Europe. On estime qu’elles datent du Néolithique final et de l’âge du Bronze moyen, soit entre 3200 et 1300 avant JC… Pour lever le voile sur ce précieux patrimoine archéologique, cap sur le musée départemental des Merveilles. Il décrypte les origines et les cultures des populations alpines ancestrales. La visite se poursuit par une balade dans le vieux village, bâti selon les règles médiévales : rues parallèles à la pente, desservies par des ruelles perpendiculaires parfois couvertes, les « carugiu ». Prenez le temps de pousser les portes de l’étonnante église collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption, à la façade rouge. Et, pour terminer ce voyage en beauté, d’emprunter le sentier de l’aigle, pour une vue panoramique sur le majestueux massif alpin.

Où manger, dormir et que faire à Tende ?

 

Les gares

Consulter la fiche horaire de la ligne 05 Nice – Breil – Tende

Fermer