Promenade-Foret-tourisme-vert-PACA

Une richesse forestière à préserver

C’est la dernière tendance ressourcement/nature : la sylvothérapie. Cette pratique venue du Japon vante notamment les mérites des bains de forêt. Alors partez à la découverte des massifs forestiers, découvrez ces beautés paysagères protégées et… enlacez un arbre !

Des réserves biologiques créées pour préserver

Le spectacle fleuri de la « Reine des Alpes »

Prenez la route, direction les vallées des Écrins. La réserve biologique des Deslioures fut l’un des premiers sites labellisés « Natura 2000 » en France et pour cause, c’est un bijou de biodiversité. S’il y a un sentier à emprunter c’est celui-ci : les champs de fleurs exceptionnels qui vous y attendent méritent bien un petit effort ! En prenant la direction du Vallon du Fournel, vous tomberez nez à nez avec la réserve biologique des chardons bleus. La meilleure saison pour s’y rendre reste l’été : entre juillet et août, la période de floraison offre un spectacle à couper le souffle !   

Hommage aux arbres centenaires

Les forêts anciennes du Ventoux sont indispensables au maintien d’une large part de biodiversité. La réserve biologique intégrale qui la protège conserve ces rares noyaux de forêts qui existent encore aujourd’hui et jouent un rôle clé dans la préservation de l’environnement. Rejoignez cet écrin de verdure en suivant la randonnée Natura 2000 «  Mont-Ventoux ». Du nord au sud, parcourez les 2 visages du Géant de Provence, des hêtraies aux crêtes. Ces réserves biologiques conservent les rares noyaux de forêt qui existent encore aujourd’hui et jouent un rôle clé dans la préservation de l’environnement. Au cœur du Parc naturel régional du Verdon, la hêtraie d’Aiguines en est un bel exemple. 800 hectares, c’est la surface de cette forêt communale qui s’étend jusqu’au sommet du Margès jusqu’au fond des gorges. Soyez attentif, elle est peuplée d’espèces rares d’insectes, d’oiseaux et de plantes comme le prunier de Briançon ! Autrefois exploitée pour son bois, cela fait plus d’un siècle qu’aucune coupe n’a eu lieu. Aujourd’hui, cette forêt ancienne abrite des arbres si sages qu’ils veilleront toujours sur vous.  

Appréciez les senteurs des forêts de conifères

Du Queyras au Mercantour : des pins jusqu’à l’horizon

Les forêts de conifères du Queyras abritent des espèces d’arbres peu représentées sur le sol français comme le pin cembro ou le pin à crochet. À l’automne, la coloration du feuillage des mélèzes vous donnera une bonne raison d’arpenter ces forêts. Offrez-vous une parenthèse à la découverte des énergies que nous transmettent les arbres. Les 100 000 hectares du Mercantour sont peuplés majoritairement par des résineux : promenez-vous au cœur des bois noirs – les sapinières- pour une immersion dans ces forêts du sud des Alpes. Remarquables sur le plan paysager, des balades sont balisées pour vous offrir les meilleures conditions de découverte de ces landes d’altitude. De la vallée de la Roya et de la Bébéra en passant par la basse vallée de la Vésubie, découvrez la sapinière ligure et ses différentes variétés parmi lesquels les épicéas !

Balade-Arbre-Luberon-PACA

À l’ombre des cèdres du Luberon

Choisissez le Petit Luberon pour votre prochaine escapade au vert. Culminant à 727 mètres, cet espace naturel remarquable s’offre à vous pour une balade au cœur de la vie sauvage. Découvrez la richesse et la diversité de ses milieux naturels. Classé espace naturel sensible, cette zone Natura 2000 abrite les cédraies communales de Ménerbes, Lacoste et Bonnieux. Profitez d’une promenade nature en optant pour une des randonnées du site : le sentier du Portalas ponctué de bornes d’interprétations jusqu’à la crête dominant l’arche du Portalas ou la petite randonnée du chemin des Cèdres dans le sous-bois au cœur de la forêt. Une partie du parcours est labellisée Tourisme et Handicap pour offrir la chance à tous les amoureux de nature de découvrir ces beautés préservées.

Les forêts domaniales montrent l’exemple

De la Sainte-Baume aux Baronnies provençales : ces sites naturels remarquables

Pour un week-end oxygène réussi, direction la forêt domaniale de la Méouge. Vous apprécierez ce site naturel remarquable pour ses belles balades le long des sentiers ombragés de la montagne de Chabre. C’est assez facilement que vous pourrez y accéder en empruntant la route forestière goudronnée : une fois au sommet des gorges, le panorama est sublime et la table d’orientation vous aidera à mieux vous repérer. Cette forêt de la vallée du Buëch est connue pour son bel ensoleillement et pour son spot de vol libre de Laragne-Chabre.

Chemin-randonnee-SainteBaume-SainteMarieMadeleine-PACA

Du côté du Var, le Parc de la Sainte-Baume est connu pour sa forêt d’exception qui a vu défiler bon nombre de pèlerins. Découvrez sa hêtraie méditerranéenne et les différents habitats qui font de ce lieu un site remarquable. Entre forêt, habitats rocheux, milieux humides et sous-bois, la flore et la faune présentes sont uniques. Sur les sentiers, arbres majestueux et troncs tortueux vous accompagnent !

Nuances de pourpre, de vert et de bleu du côté de l’Estérel

Découvrir les bienfaits d’une promenade en forêt domaniale de l’Estérel, c’est toucher du doigt l’évasion sur terre au plus proche de la mer. Riche d’une biodiversité protégée au niveau européen, vous croiserez sur les chemins du mimosa et même des eucalyptus. Vous serez saisis par le contraste entre le pourpre éclatant des roches, le vert sombre des arbres et le bleu lumineux de la Méditerranée. Ce lieu magique situé au nord de Saint-Raphaël et de Fréjus constitue une belle idée d’activité nature le long des sentiers escarpés. Autrefois réputée pour la qualité de ses chênes lièges, la forêt de l’Estérel est aujourd’hui préservée jusqu’à la côte. Ce n’est pas un mais trois GR qui la traversent : à pied, en VTT ou à cheval, à vous de voir de quelle sera votre mode de découverte. Pour les plus curieux, des visites commentées sont proposées par l’ONF pour tout connaître des particularités de ce massif !