place Masséna, Nice

Le Musée Masséna

Installé dans une villa de plaisance construite à la fin du XIXe siècle, le musée Masséna retrace le rayonnement culturel et artistique de la Côte d’Azur, ou French Riviera, depuis le rattachement de Nice à la France jusqu’à la Belle Époque. Sur la Promenade des Anglais, le musée Masséna témoigne du raffinement des arts et de la culture de cette époque qui nous est à la fois proche et pourtant parfois méconnue.

D’une villa à un musée

Victor Masséna, prince d’Essling et duc de Rivoli, décide en 1898 la construction d’une imposante villa de plaisance face à la mer Méditerranée. Les architectes Hans-Georg Tersling et Aaron Messiah s’inspirent de la villa Rothschild à Cannes, mais aussi des grandes villas de style néo-classique italien nombreuses sur la Côte d’Azur à cette époque. L’influence du style Empire vient rendre hommage à Napoléon Ier, qui a donné ses titres à la famille et contribué à sa prospérité. Avec son parc et ses jardins, sa cour d’honneur, la villa est un lieu de réceptions très prisé de la haute société du début du XXe siècle.

La propriété est cédée en 1919 à la ville de Nice par André Masséna, le fils, à condition qu’elle accueille un musée et que le jardin soit ouvert au public. Inauguré en 1921, le musée se consacre dans un premier temps à l’histoire locale. Une rénovation complète initiée en 1999 et terminée en 2008 permet au musée Masséna de Nice de retrouver son faste originel.

Les collections permanentes

Huiles, aquarelles, gravures, bronzes, sculptures, affiches, meubles, objets d‘art… Les œuvres exposées participent d’une scénographie complexe, qui associe à la fois les arts graphiques, le mobilier et les objets associés à une période allant du Second Empire à la veille de la Première Guerre mondiale. Le musée Masséna accueille de véritables trésors historiques, comme le masque mortuaire de Napoléon réalisé par le Docteur Arnolt, ou encore le diadème de Joséphine en or, en perles, pierres de couleur et nacre offert à l’impératrice par Murat.

Différents tableaux réalisés par des peintres paysagistes sont aussi présentés aux visiteurs, qui peuvent découvrir des œuvres d’Alexis Mossa, d’Antoine Trachel ou encore de Joseph Fricero. Le rez-de-chaussée accueille le somptueux décor d’origine, véritable œuvre à part entière. Les salons sont garnis d’un mobilier remarquable et d’objets d’art de style Premier Empire.

Les pièces et salons historiques

Quel plus bel écrin que l’une des plus belles villas de la Côte d’Azur pour accueillir les collections du musée Masséna ? Chaque pièce, chaque salle de réception surprend le visiteur par son décor au raffinement grandiose.

La grande galerie, dont le décor s’inspire de la fin du XVIIIe siècle, dessert les salons de réception. Une frise peinte, influencée par l’Antiquité gréco-romaine, orne cette pièce. Une copie de la statue en pied de Napoléon, plusieurs tableaux viennent enrichir le décor déjà majestueux des lieux. La bibliothèque accueillait jadis l’office. Elle abrite aujourd’hui des milliers d’ouvrages, d’estampes et de documents historiques. La salle à manger est prolongée par une grande véranda en hémicycle. Son plafond à compartiments rappelle la destination mondaine de cette pièce. Les panneaux en gypserie sont ornés de néréides et de porte-braséros qui reposent sur des dauphins. Des consoles de style Empire et une horloge du début du XIXe siècle viennent notamment meubler cette pièce. Le grand salon est la principale pièce de réception de la villa, et une salle incontournable de la demeure. Quatre toiles réalisées par Paul-Louis-Narcisse Grolleron renvoient aux faits d’armes du Maréchal Masséna durant les guerres napoléoniennes. Votre visite du musée Masséna de Nice vous permettra aussi de découvrir le fumoir, le salon des portraits, le bureau du Prince d’Essling ou encore le grand escalier.

Expositions et événements

Le musée Masséna accueille aussi régulièrement des expositions, sur des thématiques variées. Ainsi, en 2020, le cirque est à l’honneur avec l’exposition intitulée Le cercle enchanté, qui met à l’honneur les arts circadiens à travers la collection du docteur Alain Frère. En 2017 et 2018, Jean Gilletta et la Côte d’Azur, paysages et reportages a mis à l’honneur le travail de ce célèbre photographe fondateur d’une société de cartes postales. L’exposition Nice, le départ de la gloire, a permis d’exposer au public des œuvres remarquables comme le Code civil de Napoléon. En 2015, l’exposition La Promenade ou l’invention d’une ville s’est intéressée à la genèse de la Promenade des Anglais et au paysage urbain remarquable de la ville de Nice, capitale d’hiver.

Informations pratiques

  • Temps de visite : environ 1h30 à 2h00
  • Jours d’ouverture : Tous les jours sauf le mardi. Fermeture le 1er mai
  • Horaires : de 10h00 à 18h00 en été (du 2 mai au 31 octobre), du 11h00 à 18h00 en hiver (du 1er novembre au 30 avril)
  • Adresse : 65 Rue de France, 06000 Nice
  • Accès : en transport en commun, bus 12 (arrêt Congrès Promenade). En voiture, possibilité de stationner au parking Palais Masséna (29 promenade des Anglais)