VacancesNature-Speleologie-PACA

Voyage dans les entrailles de la Terre

En surface, tout paraît calme… et pourtant, des milliers d’années d’évolutions géologiques ont façonné ces paysages préservés de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Au sein des parcs naturels, géoparcs et musées, des circuits et activités permettent de retracer la fabuleuse histoire de nos terres.

Le paradis des géologues

Géoparcs : espaces dédiés pour fascinantes curiosités

 Intégré au prestigieux réseau des Géoparcs mondiaux soutenu par l’Unesco depuis 2004, le Parc naturel régional du Luberon démontre sa remarquable capacité et volonté à protéger et valoriser les patrimoines de la Terre. Premier aperçu directement en ligne avec la carte géotouristique interactive pour sélectionner vos coups de cœurs parmi la soixantaine de géosites. Diversité paysagère et géologique, villages … les géopartenaires des 23 sites vous aideront à personnaliser cette découverte.

UnescoGeoparc-DigneLesBains-ArtContemporain-PACA

Puis direction l’Unesco Géoparc de Haute-Provence labellisé Géoparc depuis 2000. Sur les traces de l’homme et du temps, dispersés sur 60 communes, découvrez les plus célèbres curiosités géologiques : la Dalle aux ammonites ou l’ichtyosaure, cet étonnant fossile mi-poisson, mi-lézard… Inspirant les plus grands artistes, quelques refuges d’art et œuvres contemporaines se glissent sur votre route dont les plus illustres sont signés Andy Goldsworthy.

Des réserves de roches et minéraux rares

Au cœur du Parc national du Mercantour se trouve la première Réserve naturelle classée des Alpes Maritimes dans les Gorges de Daluis. 1082 hectares traversés par la route des Grandes Alpes : une sensation de bout du monde dans ce « petit colorado Niçois ». Des paysages remarquables et une riche biodiversité composée de 70 espèces de minéraux dont 9 uniques au monde, 401 espèces végétales et une faune typique des cohabitations alpines et méditerranéennes. Du côté du Parc naturel régional du Verdon, tentez la balade géologique avec Verdon Nature marqué Valeurs Parc naturel régional. Laurent Pichard vous guide 40 millions d’années en arrière vers la Vallée des Sirènes. Un site géologique de renommée internationale : observation des fossiles des ancêtres de lamantins et de dugong puis la visite se termine avec l’exposition du Musée Sirènes & Fossiles à Castellane.

Vive l’archéologie au musée

Retour au temps des fossiles

Au sein du récent Musée Urgonia d’Orgon marqué Valeurs Parc naturel régional, voici une collection de fossiles caractéristiques du Parc naturel régional des Alpilles. À Orgon, l’abondant calcaire urgonien et sa couleur très claire remontent au Crétacé inférieur. Au programme : paléontologie et archéologie à travers des expositions et événements, ainsi que des ateliers d’initiation et stages pour enfant. Vous pourrez même, depuis le musée, rejoindre le sentier balisé de la pierre pour une randonnée en autonomie marquée Valeurs Parc naturel régional. À l’Argentière-la-Bessée, rendez-vous à la Mine d’Argent dans le Parc national des Écrins. Principal gisement de plomb argentifère des Alpes du Sud, le filon du Fournel est à l’origine du nom de l’Argentière. Exploitée depuis le Moyen-âge et très active jusqu’au XIXème siècle, découvrez la mine avec une visite guidée labellisée Esprit parc national ou un escape game pour résoudre les énigmes en mode course contre la montre souterraine.

Direction les entrailles en mode lampe frontale !

Initiations souterraines

On commence avec la sortie souterraine de l’association Lou Païs dans le Parc naturel régional des Préalpes-d’Azur. Cette sortie est marquée Valeurs Parc naturel régional en via souterrata, dans le Parc de la Moulière à Caille. Une aventure à mi-chemin entre via ferrata et spéléologie, vous emmenant jusqu’à 45 mètres de profondeur, enjambant ponts de singe, passerelles et échelles fixes… On reste dans l’ambiance dans le Parc naturel régional de la Sainte-Baume à Sainte-Anne d’Évenos. Les secrets de ce milieu minéral souterrain typique de la région vous seront enfin dévoilés par votre l’un des guides de l’association Spéléo H2O. Enfin, avec l’association ASPA dans le Parc naturel régional du Ventoux, jouez à l’apprenti spéléologue à la découverte du plateau d’Albion. 1100 km² et 450 cavités : l’une d’elles sera votre terrain de jeu pour des sorties sur-mesure à la journée ou la demi-journée.

Les falaises sous influence maritime

La minéralogie méditerranéenne

Côté mer, lové dans le Parc national de Port-Cros, voici Escampobario. Falaises de schistes bordées d’écumes, elles semblent flotter au-dessus de l’eau face aux îles d’or et monts toulonnais. Avec la sortie Esprit parc national, sillonnez une végétation méditerranéenne abondante puis contournez la presqu’île et tracez jusqu’au maquis haut face à l’îlot du Pain de sucre, la pointe des Chevaliers et la calanque du blé. Enfin, vous atteignez LE spot de la pointe des Salins, face à la pointe d’Escampo-barriou : un panorama inoubliable ! Dans le Parc national des Calanques, les falaises de Soubeyranes font partie des plus hautes falaises maritimes d’Europe. Par ses couleurs ocre contrastants avec le calcaire blanc traditionnel, on les repère déjà au loin … Sur plusieurs centaines de mètres on distingue le fameux poudingue : quelques touches du calcaire blanc mêlées aux traces de grès issues de l’agrégation de grains sableux. 

Sur la trace de nos ancêtres

Des randonnées aux allures d’encyclopédies !

Voyage dans l’histoire de l’ancienne mine de cuivre de Saint-Véran au cœur du Parc naturel régional du Queyras avec cette sortie marquée Valeurs Parc Naturel Régional organisée par Nicolas Crunchant. Depuis plus de 2000 ans, les hommes recherchent ce métal précieux pour la conduction électrique, les armes ou les bijoux… Découvrez de nombreux documents écrits, photos ainsi qu’une collection minéralogique puis, en fin de randonnée, testez vos connaissances avec le jeu des questions-réponses ! Enfin, dans le Parc naturel régional des Baronnies provençales, Saint-André-de-Rosans préserve ses fameux « œufs de dinosaures« . Ces boules de grès font jusqu’à 2 mètres de diamètre, encastrées dans un vaste banc de grès formé il y a 110 millions d’années durant l’ère secondaire. Depuis la Beaume, le circuit fait le tour de ce plateau lunaire au milieu du thym et des bruyères : un environnement rare, hautement préservé, qui fleure bon le sud.